contenu principal du site

La raison du retour – et non pas le retour de la raison

Un fond fanatique me fait croire devoir alimenter cet endroit et me fendre d'un texte. Qui ressemblerait à s'y méprendre à un vieux canard boiteux. À peu près, je me lance, et si tout était presque.

En coins-coins exprimés.

Ressortir des vieux-dits, des biles, essaims foireux.

Et des tribulations, quand tout le monde s'affère.

J'aime cet endroit. En paix. Je voudrais planqué d'haies, je voudrais planté d'êtres.

Je fantôme aux vivants, m'étonne, il n'y a personne.